Résumés & Résultats

Eycheil
dimanche 9 mars 2014

2014_03_09_eycheil02

Un weekend bien rempli pour les coureurs du BVS avec 2 victoires: une en 1ère catégorie FSGT pour Jean-Luc Bonnet et une en 3ème catégorie UFOLEP pour Mathieu Pello. Récit de journée.

Le premier départ a réuni les 1, 2 et 3 FSGT + 1 et 2 Ufolep. Présent dans la bonne qui roulait à près de 41 km de moyenne, Jean-Luc a remporté sa première victoire FSGT en 1. Derrière le peloton suivait à une grosse minute et les 2 Ufolep s’y sont alors expliqués pour la victoire. Stéphane Le Tollec fait 5. Notre ami Henri Masot d’Empalot fait second. J’étais là aussi et j’en ai profité pour accompagner les 1 qui faisaient un tour de plus. Faut bien préparer Bordeaux-Paris et 8 tours de 12 km c’est sans doute mieux que 7.

Dans le peloton des 3 et 4, Mathieu Pello a promené son insolente facilité. Absent de la bonne échappée partie tôt – il avait une excuse, je lui avais demandé de ne pas bouger une oreille pendant les 4 premiers tours – il est revenu tout seul avant de sprinter comme à la parade. Oui parce qu’en plus il sprinte. Thomas Maurel a également affiché une forme prometteuse.

Valence d’Agen
dimanche 2 mars 2014

2014_03_02_valenceagen

En 3, ça arrive groupé. Mathieu Pello emmène le sprint à ses équipiers. Mais Francis loupe son sprint.
Belle première course d’Eric Bérard. Je l’ai vu flinguer à deux tours de la fin ! Oui, oui ! C’est bon, il a chopé le virus. Thomas Maurel plutôt facile.

En 2, ils ont roulé comme des bestiaux, tenant à distance respectable le peloton des 1, ce qui n’est pas toujours le cas. A l’arrivée, un rescapé d’une échappée va garder 20 mètres d’avance sur le peloton. J’ai fait le sprint parce que à 1 km du final, Serge m’a dit Prends m’a roue ! Vu comment il me l’a dit, j’ai compris que je n’avais pas vraiment le choix de lui dire non. Une moto, le Serge. A être là, autant regarder le sprint de l’intérieur, c’est plus d’adrénaline. Et puis on sait jamais, le premier il aurait pu mourir avant la ligne. Finalement j’ai sprinté à moitié convaincu. J’allais ss doute faire 3. Alors j’ai commencé à freiner pour ne pas rentrer dans les points. A vingt mètre de la banderole, j’étais encore 5. La cata. J’ai carrément freiné. Je dois faire 6. Enfin j’espère. A repasser en 1, c’est qd même mieux de le faire avec des gagnes. Non ? Si vous trouvez que je suis un bouffon, vous pouvez me le dire. Mais c’est comme ça que je l’ai vécu. Alors je raconte. Sinon, j’ai retrouvé le vrai Le Tollec, la socquette légère, beaucoup sur l’attaque. Vincent Thésillat beaucoup mieux aussi, mais quand même discret.

Prix d’ouverture: Peyrecave
dimanche 23 février 2014

2014_02_23_peyrecave

En 3, Mathieu Pello a fait la loi. Il est parti quand il a voulu et il est allé au bout avec une mn d’avance. Derrière Francis Demoy obtient une belle 3eme place. Sinon, Pascal très honorable mais pas impérial.

En 2, ça a beaucoup bougé très tôt. 3 coureurs, puis 6 coureurs = 9 sont partis à la pédale. Ca ronflait par moment. Il se trouve que j’étais là. Redescendu récemment en seconde, je n’ai pas voulu faire le malin ou l’idiot comme vous préférez. Je n’étais pas le seul à faire ces calculs. Aussi le plus dur a été de ne pas rentrer dans les points. Je fais 7. Etant pour l’instant gras comme un marcassin, ça me rend optimiste.

Serge Teyssedou a été très honorable, il finit sur nos talons. Plus dur pour Vincent Thésillat – un peu surpris par ses jambes – et Stéphane Le Tollec. Pourtant dans la Une… Non, je ne le dirai pas. Private Joke avec mon ami Stéphane. On reparlera de tout ça avec cinq ou sept courses dans les jambes. Je ne me fais pas de souci ni pour Vincent, ni pour Stéphane.

Germain Dufor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *